Le festival

FBDM

Réservez vos dates

Le prochain Festival BD de Montréal aura lieu les 28, 29 et 30 mai 2021. Si la forme que prendra ce 10e festival n’est pas encore finalisée, nous pouvons vous assurer que ce sera une célébration de la bande déssinée québecoise à son meilleur. Alors sans plus attendre voici le thème de notre 10e anniversaire!

10 nuances de BD

Voilà un chiffre qui saura résonner haut et fort en mai 2021. Car ce 10, qui peut paraître bien petit, témoigne non seulement de notre réussite – celui du premier festival montréalais dédié à la bande dessinée qui franchit ce cap d’âge – mais sera également gravé dans la mémoire grâce à X, le deuxième livre de la série annuelle amorcée par les Presses du FBDM | MCAF Press avec Lettres à Montréal paru en 2020. 

Une décennie après avoir planté sa première toute petite tente au cœur du parc La Fontaine, le FBDM ne perd jamais des yeux sa mission, malgré sa belle croissance, soit celle d’accroître la place du 9e art et de toutes et tous ses artisans dans les sphères de la société, et de relever son importance en toutes circonstances. 

Parce que le travail des bédéistes d’ici, on le retrouve partout: des étiquettes de bière aux panneaux du métro faisant appel à la tolérance; il appuie le travail de ceux qui revendiquent, de ceux qui expliquent, de ceux qui partagent. Du mur de caverne, le dessin a changé de support, passant  au canevas, au papier, au numérique, à la réalité virtuelle… La BD québécoise a beaucoup évolué, et nous aussi. 

Notre existence est encore récente, certes, mais nous nous croyons promis à un brillant avenir. Car nous avons encore le goût de célébrer le 9e art, alors que la nouvelle génération est la première à grandir accompagnée de toutes ces créations et séries d’ici (pensons à l’Agent Jean, à Aventurosaures et à l’oeuvre toujours grandissante d’Élyse Gravel), qui étaient trop rares il y a quelques années à peine. Il est bien loin, le temps où la bande dessinée issue de la Belle province se limitait à quelques publications underground ou quelques cases dans les hebdomadaires régionaux. Mais il fallait bien commencer quelque part, et nous n’oublions jamais de saluer les pionniers du genre et ceux et celles qui font fi des conventions, comme Albert Chartier (Onésime) et Sylvie Rancourt (Melody) par exemple. 


C’est donc cela le thème de ce 10e anniversaire, nos noces d’étain avec Montréal et ses résidente.s: la célébration. Célébrer ce qui se fait de mieux ici, et ailleurs, mais ici en premier parce qu’on le peut, parce qu’on le veut, parce qu’il y a matière à fêter et se dire que le 20e sera encore plus gros !